Vous pouvez également faire un don par chèque à l'ordre :
Les Boxeuses Thaï la Route .
Envoyer votre règlement à l'adresse suivante :
Les Boxeuses Thaï la Route
4 rue bel horizon
63200 CELLULE

D'avance Merci


Merci au Journal LA MONTAGNE pour cet article diffusé pendant notre périple !

Par lesboxeusesthailaroute

Trophée Roses des Andes en Argentine : deux Riomoises racontent leur aventure

https://www.lamontagne.fr/riom/sports/loisirs/2018/04/23/trophee-roses-des-andes-en-argentine-deux-riomoises-racontent-leur-aventure_12823501.html

 

Les deux boxeuses riomoise ont accordé quelques minutes pour raconter leur aventure, à mi-chemin © Flashsport

 

Lydiane et Estelle se sont envolées en Argentine pour participer au Trophée Roses des Andes, un rallye automobile. Les deux Riomoises racontent leur aventure, à mi-chemin. 

 

  • Quel premier bilan pouvez-vous dresser à mi-parcours ? 

Plus que positif !  Nous avons pu découvrir des paysages uniques et époustouflants, parcourir des pistes à près de 5000 m d’altitude où peu de personne, voir pas du tout, sont déjà passées. Concernant l’Argentine nous avons découvert un patrimoine unique, des paysages variés. Mais surtout une population très agréable et accueillante, une partie vivant dans les campagnes avec des conditions de vie très simple : électricité par panneau solaire, petite maison en brique avec un simple potager à des kilomètres de la ville. Le Trophée est un réel challenge, où l’on nous laisse nous gérer en autonomie, afin de vivre un vrai rallye raid, et pour autant entourées d’une équipe très sympathique, compétente et à l’écoute. Le classement de la première étape nous a agréablement surprises, nous sommes sorties quatorzièmes. L’étape 2 a été plus longue (15 h de route) avec des épreuves de navigation plus poussées et un retour de nuit au bivouac. Sinon, nous nous sommes prises au jeu de la compétition, même si les épreuves restent difficiles pour des novices comme nous, ce qui ne nous laisse pas envisager le podium…

 

Estelle et Lydiane sont l’équipage n°47 © Flashsport

 

  • Comment vivez-vous ces étapes de rallye ? Est-ce plus ou moins dur qu’imaginé (pilotage, mécanique, orientation…) ?

Nous sommes plus que concentrées sur la course et on vit tout à 100% coupées de tout ! Effectivement, le Rallye est beaucoup plus dur que nous l’imaginions : il nous faut être concentrées à chaque instant tout en faisant face à la fatigue et la pression. Les étapes sont pointues, tant au niveau pilotage que navigation. Niveau mécanique, il faut savoir être autonome sur les pistes pour pas devoir appeler l’assistance et être pénalisées, et bien contrôler le véhicule avec les mécaniciens le soir !

 

  • Racontez nous vos moments fort jusqu’à présent. Avez-vous dû faire face à des imprévus ?

L’arrivée à Salta, la prise en main de notre pick-up et découverte de ces merveilleux paysages, dont la Cordillère des Andes ! Concernant les imprévus, nous avons terminé l’étape 2 de nuit avec quatre autres équipages après 15 heures de conduite, en toute solidarité, face à nous mêmes, dans les dunes de sables et le Rio argentin, nous nous sommes entraidées pour trouver notre chemin, se sortir du sable, se suivre sans se perdre, avec la pression de se sentir perdues au milieu de nul part sous un magnifique ciel étoilé mais avec l’envie de finir cette étape toutes ensemble coûte que coûte et nous y sommes arrivées, quel moment unique de vie et de solidarité, c’était incroyable !

 

  •  Et alors : la vie à deux, comment ça se passe ?

Nous accumulons beaucoup de fatigue, nous sommes forcément plus tendues, avec quelques coups de mou et de tension. Mais malgré tout cela, nous restons soudées, compréhensives et nous voulons vivre cela comme une expérience de vie mais aussi nous prouver notre amitié. Nous partageons tout, même nos chaussettes ! Notre voiture est notre maison, nous ne savons plus où se trouvent nos affaires, mais on s’adapte et on accepte tout, car ça fait aussi parti de l’aventure… Nous sommes complémentaires donc évidemment les rôles se répartissent naturellement !

 

« Nous voulons vivre cela comme une expérience de vie mais aussi nous prouver notre amitié »

 

  • Malgré la compétition, arrivez-vous à profiter du moment et à découvrir le pays ?

Bien sûr ! Et heureusement, c’est aussi pour cela que nous sommes ici. Nous avons hâte d’en découvrir davantage et de rencontrer encore plus les populations !

 

  • L’événement est aussi solidaire : que retenez-vous de votre rencontre avec les enfants argentins de l’association soutenue par le trophée ?

Nous rencontrons les enfants de la fondation après l’étape marathon, mais nous avons déjà pu rencontrer la présidente de l’Association Enfants du Désert, Laetitia Chevallier, qui soutient cette fondation et qui est une femme avec beaucoup de cœur. Elle a vraiment contribué de manière significative au bonheur de ces enfants et de leur famille depuis des années. Outre la Fondation d’Equithérapie, nous avons rencontré ces derniers jours les enfants de l’ Internat de San Antonio de los Cobres, un village perché à près de 4000 m d’altitude, et qui ne rentrent dans leur famille que 3 fois par an, cela nous a beaucoup touchées car ils ont fait un spectacle pour l’arrivée des Roses et ils sont plein d’émotions, de respect et de curiosité.

Les deux boxeuses en pleine action ! © Flashsport

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *